ANALYSE MPEG-2 AVEC PROLINK-4

3 Novembre 2003.

La fonction MAUVAIS PAQUETS du PROLINK-4 Premium fait un analyse détaillé de la trame digitale ou 'transport stream' MPEG-2. Cet analyse consiste en surveiller d'une façon continue les paquets reçus, pour déterminer l'origine des problèmes de réception. Par exemple, elle peut être une fonction clé pour la détection des bruits impulsionnels. En transmission digitale terrestre, ce type d'interférences électriques provenant des véhicules, moteurs d'appareils électroménagers, des tubes de néon, etc., sont une des principales causes de problèmes de réception des signaux.

Sûr un canal digital terrestre (DVB-T) proprement syntonisé, nous allons vérifier que le taux d'erreurs (BER) est acceptable. Si nous le taux d'erreurs est inférieur à la limite d'acceptabilité (QEF), nous allons pouvoir aller à la fonction MAUVAIS PAQUETS pour analyser le 'Transport Stream'. Après d'avoir sélectionné la fonction INITIALISER, les paquets reçus vont commencer à être analysés. Chaque séquence détectée d'erreurs du même type est appelée événement.

En mode analyse du Transport Stream (TS), le PROLINK-4 Premium permet de faire la suivie en temps réel de la réception. Depuis l'instant que la séance démarre, l'appareil va enregistrer au feu et à la mesure tous les événements détectés sur le TS MPEG-2. Le registre de ces événements sont enregistrés se réalise en accord avec la norme standard TR 110 290 "Measurement guidelines for DVB systems" définie par le ETSI (European Telecommunications Standards Institute). Il reste enregistrée l'heure et la durée des événements. Le numéro total d'événements et le temps total que l'appareil a été en train de faire des mesures reste aussi enregistré.

Fonction mauvais paquets

La fonction MAUVAIS PAQUETS classe le type d'erreur pour faciliter l'identification de la source d'interférence. Cette classification est réalisé en accord avec la norme TR 110 290. Ainsi, le PROLINK-4 Premium est capable de différencier quatre type d'incidences: trois parmi elles sont prioritaires ou "Nécessaires pour le décodage du signal" ; la quatrième est secondaire ou "Conseillée pour une surveillance continue". Les trois incidences prioritaires surveillées avec le PROLINK-4 sont:

  • Perte de synchronisme. C'est le type d'incidence le plus important parce que empêche l'extraction de toute information du signal reçu. La perte d'un numéro déterminé d'octets de synchronisme consécutifs vont provoquer un événement de perte de synchronisme.
  • Erreur dans l'octet de synchronisme. Ce type d'événement apparaît lors de la détection d'une fausse valeur dans l'octet de synchronisme. L'octet de synchronisme est placé au début de chaque paquet de donnés. Cette information est fondamentale pour la correcte décodification du signal.
  • Erreur de la PAT (Program Association Error). Cette erreur arrive lors qu'on ne reçoit pas de signal PAT pendant plus de 0,5 secondes. Ce temps est fixé par la normative standard DVB. L'information contenue dans cette table de données (PAT) est fondamentale pour la localisation les paquets qui correspondent au service sélectionné (vidéo, audio, ou donnés). L'absence de cette table pendant une période de temps prolongée, empêche le décodeur MPEG-2 de réaliser sa fonction.

Pour améliorer la fonction de détection d'erreurs dans la TS, PROMAX a rajouté au PROLINK-4 Premium la capacité de détecter un événement moins prioritaire mais très important dans des situations dans lesquelles les services de transmission procèdent de différentes sources ou passent par des procès de multiplexage ou d'autres procès complexes. En conséquence, il est intéressant pour la maintenance de réseaux. Il s'agit du:

  • Erreur de transport. Cet événement est activé lors qu'un mauvais paquet est détecté. Un paquet est appelé automatiquement mauvais lors qu'il contient des erreurs qui ne peuvent pas se récupérer à travers des procédés établis en chaque moyen de transmission (Viterbi, Reed-Solomon). La comptabilisation de ces paquets en plusieurs points du réseau, permet d'établir si les erreurs sont dûs à une mauvaise transmission précédente ou dans la réception actuelle.

En plus de ce classement d'erreurs, un compteur des mauvais paquets détectés par le démodulateur est maintenu. Ce compteur montre le numéro de paquets marqués localement comme non corrigibles (contiennent plus d'erreurs que le FEC (bloc correcteur d'erreurs du démodulateur) puisse corriger). La différence entre ce type de compteur et la détection d'événements de type Transport Error c'est que dans le dernier cas, les paquets sont arrivés à notre démodulateur en étant déjà appelés mauvais (ce sont des erreurs détectés dans d'autres points du réseau).